Seules 12 % des entreprises industrielles agissent pour améliorer leur performance environnementale et énergétique

Dans le but de dresser un panorama de la performance énergétique et environnementale dans le secteur de la chimie et de l’agro-alimentaire, GreenFlex a interrogé 124 entreprises. Ces deux secteurs représentaient, en 2017, plus de 43 % de la consommation énergétique industrielle en France.

Chacune des entreprises interrogées a bien conscience de son impact sur l’environnement. Cependant, seules 12 % déclarent avoir porté le sujet jusqu’à un niveau de décision stratégique (2 %), ou envisager leurs actions sur le long terme, dans une démarche d’amélioration continue (10 %). Il faut souligner toutefois que 44 % des entreprises qui ont participé à l’enquête ont mis en oeuvre des plans d’action, mais sans qu’ils s’inscrivent dans une logique globale de moyen ou long-terme. Enfin, 44 % ont mis en place des actions ponctuelles ou n’ont pas encore déployé d’actions.

Performance environnementale et énergétique des industriesCette étude souligne donc une multiplication des bonnes pratiques sur différentes thématiques : efficacité énergétique, valorisation des déchets, maîtrise des consommations d’eau, bien-être et sécurité des employés, développement d’énergies renouvelables, optimisation du transport et des déplacements professionnels, mise en place de boucles locales énergétiques… Cependant, les différences de maturité ne sont pas négligeables, et pour la majorité des entreprises, les actions sont encore discontinues et sporadiques. Inversement, les entreprises les plus performantes sont celles qui ont le mieux structuré leurs actions, en les mettant en perspective dans une vision d’ensemble, avec des objectifs précis et un suivi quotidien. C’est grâce à cette perspective globale et en s’inscrivant dans le temps long que les entreprises peuvent voir leur performance environnementale, sociétale et économique s’améliorer rapidement.

Pour en savoir plus sur la maturité dans l’industrie, téléchargez notre étude sur la performance énergétique des entreprises de la chimie et de l’agro-alimentaire.