Injustices énergétiques : comment les surmonter ?

Quelques centimes ajoutés aux prix à la pompe à l’automne dernier ont suffi à attiser un embrasement sociétal difficile à éteindre. La hausse des prix de l’électricité annoncé pour le 1er juin suscite elle aussi de vives inquiétudes. Ne nous voilons pas la face, l’énergie sera durablement chère. Les nombreuses injustices et incohérences qui persistent dans ses tarifs et sa fiscalité rendent cette situation de moins en moins acceptable. Des aberrations subsistent selon les usages ou les vecteurs énergétiques : freins à l’autoconsommation collective, obstacles au don d’énergie, déductions fiscales pour certains usages et pas pour d’autres…

Il nous faut commencer par baisser nos consommations, mais cela ne nous dispense pas de bâtir un système énergétique plus cohérent, plus solidaire et de combattre les injustices énergétiques. Cela pose la question des bases sur lesquelles inventer un modèle plus équitable. Veut-on une énergie la moins chère possible, sans préoccupation sociale ou écologique ? Ou veut-on celle la moins intense en carbone ? la plus créatrice d’emplois locaux ? Veut-on un système qui favorise les redistributions entre villes et campagnes, entre les plus riches et les plus pauvres, ou entre les ménages et les entreprises ?

Au-delà du défi environnemental crucial qu’elle doit relever, la transition énergétique peut et doit être un levier de baisse des inégalités et créer une valeur positive pour tous. Nous devons inventer de nouvelles solidarités énergétiques.

Rejoignez-nous pour entamer ce débat le 9 juillet prochain à partir de 8h30 au restaurant IMAGO. GreenFlex réunira plusieurs experts pour échanger avec vous autour de ces enjeux, dont Nicolas Cailleau, responsable du département Energie et Environnement de l’Union Social de l’Habitat, et Sébastien Delpont, directeur conseil associé chez GreenFlex et directeur EnergieSprong France.

Image d'inscription débat solidarité énergétique