Etats-Unis : le charbon désormais moins rentable que les énergies renouvelables ?

Donald Trump aime à le répéter, il est  le “sauveur du charbon” aux Etats-Unis. Sur la première année de présidence du milliardaire, la filière a créé 1.300 emplois et augmenté sa production de 6 %.

En août, il a franchi une étape supplémentaire en annonçant sa volonté de revenir sur le Clean Power Act de Barack Obama – qui visait à réduire la part des énergies polluantes – pour pérenniser les centrales à charbon.

Mais l’intérêt de cette politique, en matière de coûts de production de l’énergie, est discuté aux Etats-Unis. Le jeudi 8 novembre, une étude de la banque d’investissement Lazard, relayée par le ” Financial Times”, relance le débat, en montrant que la baisse progressive du coût des énergies renouvelables les rend désormais aussi compétitives que l’exploitation des ressources fossiles.

Le coût du mégawattheure photovoltaïque divisé par huit

Selon les chiffres présentés, le coût moyen du mégawattheure éolien – hors subventions – a été divisé par plus de trois entre 2009 et 2018, pour passer de 135 à 42 dollars.

L’écart est encore plus saisissant pour l’énergie solaire, avec un coût moyen divisé par huit de l’énergie produite par les fermes photovoltaïques, de 359 dollars en 2009 à 43 dollars aujourd’hui. Des chiffres que Lazard explique par “une diminution des coûts logistiques, une amélioration des technologies et une compétition accrue entre les acteurs”.


En y ajoutant les subventions prévues pour les énergies renouvelables, Lazard estime les coûts de production d’un nouveau parc éolien terrestre entre 14 et 47 dollars par mégawattheure. Pour un nouveau champ photovoltaïque, cette fourchette est comprise entre 32 et 41 dollars.

En face, pour une centrale à charbon dont la construction a déjà été amortie, le mégawattheure oscille entre 27 et 45 dollars, tandis qu’il va de 24 à 31 dollars pour une centrale nucléaire.


Selon George Bilicic, directeur de la branche énergie et infrastructures chez Lazard, cité par le “Financial Times”, il peut désormais être plus économique de fermer les centrales à charbon pour les remplacer par des énergies renouvelables, avec “de meilleurs revenus pour les entreprises et une facture moins élevée pour les consommateurs”. Sans compter les bienfaits sur l’environnement. De quoi faire réfléchir Donald Trump ?