Et si l’on pensait nos espaces de travail comme une ville durable et créative ?

Comme nos villes, nos espaces de travail doivent être repensés pour mieux répondre aux enjeux énergétiques, écologiques et sociétaux. GreenFlex a profité du déménagement de son siège social pour expérimenter quelques solutions concrètes. Retour sur les premiers mois de ce projet imaginé collectivement et en constante évolution.

Réinventer nos espaces de vie

Ces dernières années, l’évolution des besoins, des modes de vie et des usages des habitants citoyens en quête de bien-être est devenue un puissant leitmotiv pour la transformation des villes et des territoires. Pour y répondre et enclencher ainsi la transition énergétique, écologique et sociétale, il s’agit tout autant de modifier nos modes de pensée et de fabriquer la ville que d’apporter des solutions humaines, techniques et opérationnelles améliorant l’impact socio-économique du territoire.

Les attentes du collaborateur concernant son espace de travail se révèlent sensiblement comparables à celles du citadin évoluant dans l’espace urbain. A l’instar du territoire dans lequel il s’inscrit, le lieu de travail est un écosystème à part entière, avec ses propres métabolisme et problématiques de dynamisme, de lien social, de santé et d’accès aux services, mais aussi de performance environnementale. C’est du même fait un lieu privilégié pour imaginer et incarner les transitions que l’on pourrait voir se développer à l’échelle d’un quartier ou d’une ville.

Un lieu démonstrateur imaginé collectivement

Forts de ces convictions, nous avons profité de l’opportunité offerte par le déménagement du siège social de GreenFlex boulevard Haussmann à Paris pour concevoir et aménager un lieu démonstrateur de solutions durables. L’objectif était de tester sur 3 000 m² les dispositifs offerts à nos clients pour accélérer la transition énergétique, environnementale et sociétale. Le premier pas de cette démarche a été la sélection d’un bâtiment labellisé BREEAM & HQE, situé à proximité du domicile d’une majorité des salariés. En effet, 80 % des collaborateurs parisiens vivent à moins d’1/2 heure des bureaux en transport en commun ou à vélo.

Les collaborateurs “GreenFlexiens” ont été invités à participer dès le départ à la conception de leurs espaces de travail. Des ateliers en intelligence collective ont permis d’aboutir à un concept éco-architectural, le “Delta”, inspiré par la forme triangulaire de ses zones collectives vers lesquelles convergent les grands plateaux de travail en flex office. Lieu de vie, réservoir de diversité, puits de carbone et centre d’activités économiques, le Delta est à l’image de GreenFlex : un lieu de transition, de confluence des individus et des idées positives. Les enquêtes internes ont par ailleurs permis d’identifier les besoins fonctionnels, matériels et de confort des collaborateurs. Le résultat ? Des espaces sur-mesure, adaptés aux méthodes de travail propres à chaque métier : consultants, data scientistes, développeurs ou équipes supports.

Un espace plus durable et évolutif

Aujourd’hui, en visite en territoire GreenFlex, vous découvrirez un écosystème animé, végétalisé, entièrement conçu selon les fondamentaux de l’économie circulaire (récupération du mobilier de bureau à hauteur de 80 %, revêtements et matériaux biosourcés et labellisés, nudges favorisant le zéro déchet et le réemploi, etc.) ponctué des œuvres d’art durable de la collection GreenFlex. Des écogestes guideront vos bonnes pratiques d’usagers responsables, de la salle d’impression aux lieux de réunion en passant par l’antenne locale de l’Imago – restaurant de produits bio, locaux et de saison, imaginé par les collaborateurs.

Demain, le paysage aura encore évolué au gré des nouvelles solutions d’aménagement responsable et de travail collaboratif, ainsi que des retours d’expériences des usagers. Vous y découvrirez un Fab Lab pour “penser avec les mains”, une ressourcerie permettant de partager ou donner livres, vêtements et équipements, ou encore une “monitoring room” dédiée à l’intelligence des données. Loin d’être figé, le Delta évolue ainsi en “test and learn” au gré des évolutions techniques et des expérimentations sociétales. Comme une ville durable et créative finalement !

Marc-Elian Duffrene, Candice Lizé, Mathieu Bonin