Devenons plus économes en ressources : faisons de nos bâtiments des banques de matériaux

Nos villes absorbent des quantités de matériaux considérables pour répondre aux besoins de logements, bureaux et infrastructures : 50% de toutes les ressources naturelles utilisées le sont pour la construction. Presque tous nos bâtiments ne sont conçus que pour une seule fonction. Or les bureaux modernes et les résidences, dernier cri lors de leur livraison, deviennent souvent obsolètes à mesure que les besoins du territoire et les aspirations des usagers évoluent.

Ces bâtiments sont le plus souvent détruits, ou laissés partiellement vacants et on en construit de nouveaux : paradoxe d’un monde de ressources finies trop souvent gâchées car rarement pensées pour être utilisées à leur plein potentiel. 

Mais comment passer des intentions aux actes ? Avec quel cadre conceptuel et quels prérequis techniques, quels outils, quels modèles économiques ? Les pistes sont multiples : 

  • Concevoir des bâtiments économes en ressources tout au long de leur cycle de vie
  • Diffuser des pratiques de conception réversible, pour bâtir des ouvrages évolutifs et démontables
  • Délivrer des passeports matériaux pour nourrir une banque de données matière
  • Réinventer les modèles d’affaires et adapter les politiques publiques
  • Contribuer à cette démarche collaborative pour mieux démontrer et mieux convaincre

Opinion libre rédigée par Kathleen Boquet et Sebastien Delpont, pôle Ressources et Territoires, GreenFlex

Découvrez l’intégralité du dossier économie économie circulaire pour Construction 21 France ici !