Comment la grande distribution peut évoluer vers plus de durabilité ?

Interview vidéo de Karine Viel, Directrice Développement Durable, Monoprix


Virginie Bernois a rencontré Karine Viel, directrice développement durable de Monoprix, pour échanger avec elle sur sa vision et sa stratégie RSE. C’est l’occasion de souligner les défis environnementaux et sociétaux qui se posent aujourd’hui pour la grande distribution et d’évoquer ses évolutions potentielles.

Une offre plus respectueuse de la santé et de l’environnement

Les attentes du consommateur changent. Il veut plus de bio, plus de local, plus de transparence, moins de produits transformés… L’offre de la grande distribution doit évoluer en conséquence et se diriger vers un plus grand respect de la santé humaine et de l’environnement. Monoprix a commencé le travail sur sa marque distributeur et compte porter la part des produits bio, équitables et écolabellisés à 10 % de son chiffre d’affaires d’ici 2020.

Au-delà de ces gammes dédiées, souvent plus onéreuses, l’idée est de démocratiser l’accès aux produits mieux-disants en améliorant également l’offre conventionnelle. Karine Viel nous explique ainsi comment la collaboration avec les fournisseurs permet par exemple de retirer progressivement les ingrédients controversés ou d’améliorer la valeur nutritionnelle des recettes. Les cahiers des charges intègrent peu à peu des critères plus précis : pratiques agricoles capables de protéger les pollinisateurs, bien-être animal lorsqu’il s’agit des œufs, juste rémunération des producteurs concernant le lait… Le distributeur est capable de propager ces exigences du côté des industriels pour associer les grandes marques à cette logique de progrès.

Si le contenu change, un chantier au long cours existe également sur les emballages. Là encore, la coopération avec tous les acteurs de la chaîne est primordiale pour une action efficace. Trois axes majeurs sont explorés par Monoprix : se passer du plastique le plus possible, intégrer un maximum de matière recyclée lors de la conception, et éviter les éléments perturbateurs de tri.

Réduire l’impact énergétique des magasins

En matière de consommation énergétique et d’empreinte carbone, la grande distribution a un rôle majeur à jouer sur ses points de vente. Le froid alimentaire représente l’essentiel des émissions de gaz à effet de serre des enseignes. Des démarches peuvent être engagées pour les limiter, en évitant les fuites de fluides frigorifiques, ou en changeant les équipements vétustes pour de nouvelles technologies moins nocives pour l’environnement.

Pour optimiser les consommations énergétiques, on peut commencer par installer des portes sur les meubles froids. Ce faisant, Monoprix a réduit ses factures d’électricité jusqu’à 30 %, ainsi que son chauffage en hiver. En ce qui concerne l’éclairage, les lampes ont été passées en LED.

Transformation du lieu de vente en lieu de vie

Avec l’explosion du digital et de la vente en ligne, les modèles existants sont remis en cause et le magasin de demain sera sans doute davantage lieu d’expérience et de service ajouté. Sur ces lieux de vente physique, les distributeurs ont un rôle à jouer pour recréer du lien humain. On peut aussi imaginer qu’ils favorisent une alimentation de proximité, en privilégiant les producteurs alentour.

Karine Viel témoigne de cette volonté de réinventer le rôle du point de vente pour contribuer à la vie de son territoire. Implanté dans les centres-villes, Monoprix souhaite améliorer la qualité de vie des citadins, en offrant une meilleure alimentation, en favorisant les marques d’artisans locaux, mais aussi en veillant au bien-être des personnes employées. En tant que commerçant urbain, l’enseigne pourrait devenir un lieu de vie de quartier, de rencontres et d’expérience.

GreenFlex accompagne la grande distribution sur l’ensemble de cette transformation, de la refonte des produits de marque distributeur vers plus de durabilité, jusqu’à la fin de vie des équipements énergivores, en passant par la réduction de son empreinte environnementale (eau, déchets, etc.) et énergétique (efficacité énergétique, boucles locales, bornes de recharge, etc.).