Adidas accélère dans les matériaux recyclés

Adidas s’est lancé un « défi vert » : ne plus utiliser que des matériaux recyclés dans la fabrication de ses chaussures et vêtements d’ici à 2024. La deuxième marque mondiale de vêtements de sport, qui a lancé en 2016 sa première basket fabriquée en série à partir de bouteilles d’eau recyclées, vise 5 millions de ventes de chaussures recyclées cette année et 11 millions en 2019.

L’an passé, l’équipementier allemand a ainsi vendu un million de paires d’Ultraboost Uncaged Parley recyclé – Parley est une ONG new-yorkaise investie notamment dans le nettoyage des océans -, actuellement proposées à 179,95 euros sur le site allemand de la marque. « L’objectif est de nous débarrasser du polyester vierge d’ici à 2024 », a déclaré au « Financial Times » le directeur des marques mondiales d’Adidas, Eric Liedtke. Un chantier immense puisque près de la moitié des 920 millions d’articles individuels qu’Adidas vend chaque année est en polyester.

Le polyester recyclé coûte 10 à 20 % de plus que les matériaux vierges et même si Adidas respecte l’objectif de 11 millions de paires de chaussures recyclées en 2019, cela ne représentera encore que 3 % de sa production totale.

Se donner une image écolo friendly

Adidas n’est pas seul sur ce créneau : H & M et Patagonia utilisent déjà du polyester recyclé et Stella McCartney a promis d’arrêter d’utiliser du nylon vierge d’ici à 2020. Les marques surfent de plus en plus sur les matériaux recyclés, en partie pour se donner une image écolo friendly, au moment même où une vague anti-plastique déferle sur l’Europe et le Royaume-Uni.

On estime en effet que les océans contiennent 150 millions de tonnes de plastiques et qu’au moins 8 millions de tonnes de déchets plastiques finissent chaque année à la mer. Un chiffre en constante augmentation. Dès 2016, le World Economic Forum avait alerté sur le fait que d’ici à 2050, il pourrait y avoir davantage de plastiques que de poissons dans la mer.

Les organisations non gouvernementales comme le World Wildlife Fund ont salué l’annonce d’Adidas. Cependant, même les vêtements fabriqués à partir de plastiques recyclés ont leurs inconvénients. Ils se dégradent en microfibres, fait observer l’ONG Fashionrevolution.org citée par le « FT ».

 

LES ECHOS

Source : Les Echos