Perturbateurs endocriniens : un risque d’inaction de moins en moins tenable pour les entreprises

Par Christian Zolesi
Directeur Conseil Associé, GreenFlex

 

 

La population exposée au risque des perturbateurs endocriniens

Un rapport commandé par le Parlement européen et présenté le 2 avril dernier dénonce les manquements de la stratégie européenne sur les perturbateurs endocriniens. Les deux auteurs du CNRS et de l’INSERM rappellent que la population, dont les enfants et femmes enceintes, est soumise à une exposition généralisée à des dizaines de perturbateurs endocriniens avérés ou suspectés.

Jouets, cosmétiques, alimentation… de nombreux produits de consommation sont accusés d’augmenter le risque de contracter de nombreuses maladies chroniques (cancers, obésité, thyroïde, troubles de la reproduction, cerveau…). Cette présence démultipliée dans notre quotidien est d’autant plus problématique qu’elle renforce le risque d’effet cocktail : des réactions imprévisibles dues à la combinaison des substances dangereuses.

Etats et entreprises doivent renforcer leur action

L’écart s’accentue et s’accélère entre l’état des connaissances et la réglementation censée protéger la santé humaine et l’environnement. En parallèle, l’anxiété de la société civile sur le sujet s’amplifie, en particulier via les réseaux sociaux et les applications.

Au moment où la France appuie sa Stratégie nationale sur les perturbateurs endocriniens, dans le cadre du Plan National Santé Environnement, l’inaction et la non anticipation de cet enjeu expose les entreprises à un niveau de risque de moins en moins tenable en termes de responsabilité, de réputation et finalement de business.

Aucun secteur du monde des produits de consommation n’est épargné. Si on parle de « responsabilité » sociétale de l’entreprise, commençons par celle, évidente, de la sécurité des produits mis sur le marché. Il est crucial que les entreprises prennent à bras le corps l’enjeu des matériaux et substances qui constituent leurs produits. Une vraie stratégie est à mettre en place pour identifier, maîtriser et transformer en opportunité les risques associés à cette composition.


GreenFlex sera présent au Salon Produrable le mercredi 10 avril 2019 pour animer un atelier en lien avec ce sujet : « Substances préoccupantes dans les produits de consommation : quelle stratégie pour cet enjeu au cœur de la RSE ?« .