Audit énergétique : à quoi sert-il réellement ?

Dans le cadre du déploiement d’une démarche de développement durable au sein d’une entreprise, l’audit énergétique est imposé à toutes celles de plus de 250 salariés.

Réglementé depuis le décret du 26 novembre 2014, cet audit vise à mieux maîtriser leur consommation énergétique, afin de proposer des solutions d’amélioration.

Qu’est-ce qu’un audit énergétique ?

L’audit énergétique est un management de l’énergie pour les entreprises les plus énergivores. Il s’adresse à celles de plus de 250 salariés, ainsi qu’à celles réalisant un chiffre d’affaires supérieur à 50 millions d’euros par an, ou dont le bilan annuel totalise plus de 43 millions d’euros.

Au-delà de l’exigence réglementaire, cet audit des usages énergétiques permet d’identifier les sources d’économie d’énergie réalisables, et de mettre en place, à court, moyen ou long terme, un plan d’action pour réduire la consommation de l’entreprise.

Renouvelable tous les 4 ans, l’audit doit couvrir au moins 80 % du montant des factures énergétiques de l’entreprise. Il se réalise par un auditeur interne ou externe, en plusieurs grandes étapes :

·         Le recueil des données du site, afin de collecter les informations nécessaires (plans, schémas, surfaces, etc.).

·         Les mesures sur site à l’aide d’outils de précision, afin d’évaluer la consommation énergétique des installations en fonction, notamment, des particularités du site.

·         L’analyse des données recueillies en amont et sur site, afin d’identifier et quantifier les mesures d’amélioration de l’efficacité énergétique.

·         La rédaction et la restitution d’un rapport, afin d’envisager la mise en place d’un plan d’action.

L’entreprise auditée peut ainsi s’appuyer sur des recommandations fiables, définies minutieusement par la loi, pour se mettre en conformité et réduire sa facture énergétique. Le rapport est ensuite adressé au Ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer.

L’audit énergétique : un enjeu de taille à ne pas négliger

Encadré par la norme européenne NF EN 16247-1, l’audit énergétique suit une méthodologie rigoureuse où chaque phase joue un rôle clé. Étape indispensable en entreprise, il assure une étude approfondie des divers postes consommateurs d’énergie de l’entreprise, tels que l’éclairage, la ventilation, la climatisation ou encore le transport. Il garantit la mise en place d’actions concrètes pour mieux les maîtriser, ainsi que les investissements réalisables, au meilleur coût pour le site.

Néanmoins, cette démarche suppose la prise en compte de nombreux paramètres. De l’analyse préalable à celle détaillée des gisements d’économies d’énergie, à la remise du rapport et la mise en place de solutions, l’entreprise doit veiller à choisir un spécialiste neutre et aguerri. Pour que la réalisation de l’audit trouve sa pleine mesure, elle doit non seulement faire appel à un professionnel, mais aussi, en amont, mobiliser ses équipes techniques et impliquer toute sa chaîne hiérarchique. Il est en effet primordial que le déroulement de l’audit énergétique soit conduit conjointement, à compétences égales, afin de lancer une véritable dynamique sur la durée.