La Camif innove en faisant de ses clients des « consom’acteurs » responsables

A partir du 4 juillet 2018, la Camif commercialise une nouvelle marque, fruit d’une démarche de co-création inédite. Baptisée « Camif Edition », cette collection de meubles et de linge de maison a été imaginée grâce à la rencontre des clients avec des fabricants, des designers et des experts de l’économie circulaire.

« Pour pouvoir concevoir des produits qui répondent aux attentes et aux usages, nous avons invité les consommateurs à faire part de leurs besoins et de leurs envies dans le cadre d’un Camifathon émaillé, trois jours durant, d’ateliers et de séances d’échange », explique Anne Laurence, directrice du développement durable de la Camif.

Plébiscitée par les usagers, cette initiative a également été saluée par les professionnels. « C’est très novateur de travailler en collaboration avec des consommateurs, des créateurs, des fabricants et des experts en matériaux et en développement durable »,, estime le designer Hugues Weill, qui a collaboré avec l’Adapei79, un établissement d’aide par le travail (Esat), pour le développement d’une étagère modulaire, sans clou ni vis.

Portes ouvertes au public

L’Adapei79, ainsi que les cinq autres fabricants impliqués dans la conception et la production de la collection Camif Edition, ont ouvert leurs portes au public du 30 mai au 7 juin dans le cadre du Tour Camif édition 2018.

Ainsi, les consommateurs ont pu visiter les usines ou les sites de La Matière (une recyclerie de meubles implantée à La Rochelle), de Garnier Thiébaut (fabricant de linge de maison à Gérardmer, dans les Vosges), de Mousse du Nord (fabricant de canapés localisé à Neuville-en-Ferrain, dans le Nord), de Secondly (dont l’usine de recyclage de matelas est située à Flaviac, dans l’Ardèche) et de Saneco (acteur de la filière lin basé à Nieppe, dans le Nord).

« Cette cinquième édition du Tour Camif, centré cette année sur la collection Camif Edition, a été source de beaucoup d’émotions car c’est l’occasion pour le visiteur de se familiariser avec les matières locales et avec tout le processus de fabrication », souligne Anne Laurence, rappelant que « les consom’acteurs sont en quête de sens et de production locale ». La sélection Camif Edition répond à ces nouvelles attentes, par exemple en favorisant l’économie circulaire et en donnant la part belle aux matières durables, tel le coton bio.

Une entreprise à mission

Outre le fait que la Camif voit dans sa démarche un élément de différenciation, et donc un avantage concurrentiel, il s’agit surtout d’être une entreprise à mission. « Camif Edition et le Tour Camif font écho à nos ambitions qui sont de proposer des produits pour la maison au bénéfice de l’Homme et de la planète. Et de mobiliser notre écosystème pour inventer de nouveaux modèles de consommation, de production et d’organisation », rappelle Emery Jacquillat, le président de la Camif.

En faisant rimer co-création, fabrication locale, rôle social, et respect pour la santé et l’environnement, l’ancienne coopérative des instituteurs a su se réinventer en profondeur et pourrait donner un nouvel élan à la filière de l’aménagement et de l’ameublement.

 

JULIE LE BOLZER

Source : Les Echos