Au coeur du métier de GreenFlex.

Si performances économique et environnementale semblent souvent antinomiques, la prise de conscience aujourd’hui des enjeux de climat et de ressources par les décideurs des entreprises invalide cette tendance.

Le cœur de métier de GreenFlex, c’est d’ailleurs d’accompagner ces entreprises dans la traduction de cette prise de conscience en prise de décisions stratégiques et en mise en œuvre opérationnelle des solutions proposées.

Un nouveau modèle d’entreprise plébiscité

La société civile, l’opinion publique, les investisseurs : tous soutiennent le modèle de l’entreprise durable et utile. En 2016, 51% des Français interrogés par GreenFlex affirmaient vouloir consommer autrement et, selon la dernière étude sur le sujet menée dans le monde entier par Havas, les enseignes reconnues « meaningful » (qui ont du sens), ont performé deux fois plus ces 10 dernières années que celles qui ne le sont pas.

Le système actuel s’essouffle : la quête du « moins cher » ne fonctionne plus, ce sont les entreprises engagées dans la recherche de solutions environnementales ou sociétales plus vertueuses qui gagnent des parts de marché (Harvard Business Review, novembre 2017).

Le développement durable est par ailleurs devenu un critère incontournable pour les investisseurs, qui privilégient toujours plus les entreprises responsables. Les exemples sont multiples : le fond souverain norvégien Norges a adopté une approche responsable de ses investissements, la banque de développement allemande KFW achète et prête en priorité en vert, et Amundi ou BlackRock (le plus grand fond d’investissement à ce jour) a pris des positions très claires pour favoriser l’investissement dans les entreprises vertueuses du point de vue environnemental. 

Réduire ses coûts par le durable et devenir plus compétitif

A court terme et dans le contexte actuel d’augmentation du coût des énergies, de rareté des ressources et de hausse du coût de la main d’œuvre dans le monde entier, l’inaction est devenue une stratégie onéreuse. Economies d’usage, éco-conception, produits verts, valorisation de la matière, etc. les entreprises apprennent à réfléchir approvisionnement responsable et local et commencent à s’affranchir des systèmes traditionnels d’accès à l’énergie.

Les leviers pour générer des externalités positives sont multiples : optimisation des systèmes énergétiques, analyse des données, réduction des risques liés à l’approvisionnement, etc., GreenFlex aide les entreprises à identifier toutes les sources de réduction de leur facture environnementale.

A moyen terme, les approches RSE notamment proposées par GreenFlex aux décideurs ont quant à elles démontré leurs capacités à éviter des coûts opérationnels importants (coûts juridiques, études, assurances, communication, gestion de crise etc.) et permettent aux entreprises d’être proactives dans la gestion de leurs impacts négatifs et positifs.