Développer une politique d’achat responsable et durable est un enjeu important pour les entreprises. En privilégiant les achats éthiques et écologiques en cohérence avec la stratégie globale de l’entreprise, vous vous inscrivez dans une dynamique engagée et contribuez à sensibiliser les consommateurs par votre attitude exemplaire.

L’enjeu d’une politique d’achat responsable

Face à la remise en question des modes de consommation actuels, au contexte économique, social et environnemental fragilisé, les entreprises doivent prendre conscience de leur impact sur la société et en dresser un bilan. Dans le cadre des principes généraux de votre RSE, la mise en place d’une politique d’achat responsable vous permet d’agir sur le marché tout en protégeant l’environnement.

L’achat responsable implique que l’entreprise assume toute la mesure de sa responsabilité, en totale transparence avec ses différentes parties prenantes, internes comme externes. Elle doit prendre en compte les impacts économiques, sociaux, énergétiques et environnementaux de chacune de ses actions, et ce, de la conception du produit ou du service jusqu’à sa fin de vie.

C’est aussi un engagement d’utilité sociale s’inscrivant dans une démarche d’économie circulaire pour une consommation raisonnée, à un coût maitrisé. En impulsant une politique d’achat volontariste et durable, l’entreprise devient citoyenne tout en gagnant en compétitivité.

Politique d’achat responsable : les clés de la réussite

Une politique d’achat responsable ne s’improvise pas. Ses objectifs doivent être clairement formalisés. Une phase de préparation en amont est capitale à chaque étape du processus.

Un fort engagement sociétal des parties prenantes

Les achats étant au centre de la stratégie, ils sont déterminants pour la performance et la rentabilité de l’entreprise, à condition d’être synonyme de réduction de coûts. Pour ne pas impacter la démarche, la politique d’achat implique conviction et engagement, ainsi qu’une vision globale des parties prenantes afin que chacun affirme sa responsabilité sociétale au cœur de son métier. Formation, communication, mobilisation, concertation, retours d’expérience sont autant de balises nécessaires pour asseoir une politique solidaire dans une stratégie durable. Il faut insuffler une dynamique d’équipe favorisant les échanges et la confiance entre les différentes parties prenantes.

Une relation durable avec les fournisseurs 

Mettre en œuvre des démarches auprès de ses fournisseurs, afin de mieux maitriser ses approvisionnements, tout en optimisant ses coûts, est essentiel. L’entreprise doit entretenir un dialogue ouvert avec eux, afin de mieux connaitre leurs offres et perspectives d’adaptation. L’évaluation de leur responsabilité sociétale et environnementale est déterminante dans le choix final du prestataire. L’engagement éthique doit être réciproque, en accord avec les valeurs d’intégrité de l’entreprise. Il peut d’ailleurs être formalisé dans une charte pour légitimer le partenariat.

Une politique d’achat ciblée pour une consommation plus responsable

Puissant levier du développement durable, elle vise l’achat de produits plus respectueux de l’environnement, solidaires, éthiques et/ou issus du commerce équitable. De bonnes pratiques d’achat, une transparence sur les conditions de fabrication des produits, ainsi que des campagnes de communication répétitives encouragent une consommation plus responsable. En sensibilisant le grand public sur la qualité environnementale, sociétale ou énergétique d’un produit et/ou service, l’entreprise crée une réelle valeur ajoutée. Elle valorise son image, son expertise et sa réputation en matière de RSE. Le consommateur est ainsi plus enclin à marquer son engagement en faveur de la marque s’inscrivant dans une démarche responsable.

Bien choisir ses produits : les bons critères d’achat en équipements IT

Téléphones fixes, smartphones, ordinateurs, tablettes, data center ou encore systèmes d’impression, l’utilisation professionnelle d’équipements IT entraine de fortes et préoccupantes émissions à effet de serre (estimées à 2,5 % des émissions mondiales – source Ecoguide IT).

Pour réduire cette empreinte carbone, l’entreprise doit mener une politique d’achat en respectant certains critères lors de ses investissements IT : écoconception du produit, durabilité, consommation énergétique, mais aussi maturité RSE du constructeur. Ce dernier doit avoir pris des engagements et mener des actions concrètes afin de réduire son empreinte environnementale.

Pour mener à bien ces bonnes pratiques, l’entreprise doit aussi se référer aux écolabels européens, lui assurant un matériel ayant un moindre impact sur l’environnement pendant toute la durée de son cycle de vie, de l’extraction des matières premières, à la fabrication et l’utilisation, jusqu’au recyclage du produit.

Mais à côté de l’empreinte carbone et de son impact environnemental, l’empreinte sociale joue aussi un rôle essentiel. L’entreprise doit en effet être particulièrement attentive à l’ensemble des parties prenantes de son écosystème, afin de le préserver durablement.

Gouvernance de l’achat, partage, échanges, engagements réciproques, maitrise durable des coûts et gestion des risques, une politique d’achat responsable, particulièrement en équipements IT, est un pilier du développement durable, véritable vecteur de croissance économique.

Afin de vous guider vers une politique d’achat IT responsable, Greenflex a conçu une plateforme unique et indépendante : l’EcoGuide IT, pour des achats d’outils plus opérationnels et durables. Ce travail d’expertise collaboratif a également permis la conception de livres blancs pour mieux répondre à vos problématiques IT actuelles.