Par Christian Zolesi, Directeur Conseil, GreenFlex

 

Le monde se complexifie, et l’homme, sans cesse en recherche de solutions, génère une innovation bouillonnante, créant en permanence des risques et des opportunités.

Les substances chimiques en sont une parfaite illustration : omniprésentes dans notre vie quotidienne, elles permettent d’un côté à toutes les innovations de prendre corps, qu’elles soient matérielles (nouveaux matériaux, économie circulaire, etc.) ou immatérielles (miniaturisation pour les technologies de l’information des objets connectés ou le stockage de l’énergie) ; d’un autre côté, les impacts de ces substances sur la santé, l’environnement, la biodiversité ou même le climat ne cessent d’être révélés et mesurés.

Alors que nous sommes à l’ère de la blockchain, de l’industrie 4.0, ou de magasins ultramodernes (cf : les futurs magasins d’Amazon), la composition, tout comme la chaîne d’approvisionnement, l’origine, les impacts et le vrai coût pour la société, de la plupart de nos produits sont méconnus (y compris par les marques qui les commercialisent !).

Ces grands enjeux de complexité, de divergence et de connaissance constituent des défis d’autant plus grands pour les marques et enseignes qui sont multi-produits et multi-pays. Une démarche vertueuse de ces entreprises pourrait influencer positivement des milliers de fournisseurs, des centaines de milliers de produits et des millions de consommateurs en favorisant l’innovation, la conception, la fabrication et l’utilisation de produits dont la composition en substances est l’un des enjeux majeurs de la consommation responsable.

Pour en savoir plus, rendez-vous au salon Produrable le 5 avril à 10h30, notre expert GreenFlex, Christian Zolesi animera un atelier solution sur les « substances et risques liés aux produits ».

Informations et inscriptions : ici.